merci  
 
Accueil
 
dessins
 
encres
 
50 photos
 
50 arbres et une chouette
 
50 petits formats
 
50 griffonnages
 
50 autres griffonnages
 
Black Book Fish
 
50 peintures
 
plus vieux
 
47 nus
 
15 mètres carrés
 
objets, trouvailles et fantaisies
 
liens
 
merci

Merci à

Kandinsky, pour ses Petits Mondes, ses Kompositons et ses Improvisations, la Composition à l'arc noir, à  Alechinsky, pour ses "vignettes" et ses papiers, sa graphie : Sous le feu, Passerelle, Gilles d'oranges, Rosace des semelles, Zao Wou Ki, pour le Nu sous l'arbre, Vase de fleurs, ses paysages qui le sont ou pas, ses espaces profonds, à Fautrier, pour ses Otages, ses Nus noirs, pour ses enduits sur papier : Ronces, Néons, Anything else but love, les Seins nus... à Monet pour ses Nymphéas, ses Glycines cette vibration où lumière, pâte et pinceau s'étalent sur toile, à Ucello, pour ses Batailles de San Romano, à Rembrandt pour ses autoportraits, sa lumière qui lèche et donne, généreuse et silencieuse, pour le Boeuf écorché, Hendrickje au bain, à Vermeer pour ses tapis et tentures,  pour la Dentellière, l'Atelier, l'Astronome, la Jeune fille au turban et cette Vue de Delft, à Georges de La Tour pour son Saint Sebastien, le Nouveau-né, et ses  Madeleines, Goya pour la Marquise de Solona et son noeud rose, le Chien dans le sable, la maison du sourd, à Klimt, pour Danae, la Forêt de bouleaux, le Baiser, le portrait d'Adèle Bloch-Bauer, et d'autres, les Eaux mouvantes, Ondines, Poissons rouges, à Schiele, pour ses dessins sans distance ni retenue, l'Arbre d'automne sous le vent, à Dubuffet pour ses matières informelles et ses dessins, ses traits, ses gribouillages, Fra Angelico, pour le Martyre des Saints Cosme et Saint Damien, à Klee, pour tous ses petits formats ou l'art du trait et à Favier aussi pour ses encore plus petits, aux frères Van Eyck, pour la Vierge du chancelier Rolin, les Epoux Arnolfini, Sainte Barbe, à Ingres, pour Madame Rivière, Monsieur Rivière, Mademoiselle Rivière, le Bain Turc, la Grande Baigneuse, Roger délivrant Anglique, à Gérard Garouste, pour Orthros et le Classique, le Pendu, le Vase et le Miroir, d'autres, sans titre, à René d'Anjou, pour Le Livre du Coeur d'Amour Epris, à Anselm Kieffer, mais pas que pour les assiettes, à David Hockney, pour ses dessins, portraits et ses Splash et ses piscines, Matisse pour les nus bleus découpés, gouachés, pour le Rêve, à Chardin, pour la dame cachetant une lettre, pipes et vase à boire, le gobelet d'argent, Dürer, pour le lièvre, Degas, bien sûr pour ses danseuses, pour le Tub, pour ses courses de chevaux, à Chagall, Dufy,pour la Vie en rose, la Fenêtre ouverte, à Jean Fouquet, pour Charles VII, la Pièta de Nouans, ses enluminures, Odilon Redon, Miro, Soulages, Rothko, Mark Tobey pour le mur vivant, les formes flottantes, nature morte sumi-calligraphique, Corot, Baselitz, Gottlieb, C D Friedrich, Pollock, Raphaël pour le portrait de Bathassar Castiglione, Arnulf Rainer, Vinci pour Sainte Anne, la Vierge et Jésus et pour...

qui font ce qu'on appelle "la Peinture"...

Merci à tous ceux qui ont écrit à propos d'eux et des autres, de tous les autres, qui ont fait qu'ils sont ce qu'on en sait, ce qu'ils en on dit, merci aux disputes, aux accords et aux désaccords, aux découvertes et à la curiosité, à ceux qui ont conservé, restauré, préservé, à ceux qui ont reproduit, copié, photographié...

Merci à ceux qui ont regardé, regardent et regarderont, dans les musées, les galeries, les ateliers, les greniers, sur tous les murs...

Merci à Sergio De Castro

Merci à Toi

© 2017 Eric Courtois